Que font les rorquals bleus sous la surface?

Depuis 2002, le rorqual bleu de l’Atlantique Nord-Ouest est classé parmi les espèces en voie de disparition. Pour mieux protéger l’espèce, il est essentiel de mieux comprendre comment ces animaux utilisent l’estuaire du Saint-Laurent, une des zones de concentration de cette espèce.

bmu-E_1-rse

  • Que font les rorquals bleus sous la surface ?
  • Crédit photo : © RSears-MICS photos

Pour percer le miroir

Les chercheurs posent des enregistreurs de données sur le dos des rorquals bleus et les suivent par radio-télémétrie. Les enregistreurs recueillent une panoplie de données, dont la température de l’eau, la vitesse de déplacement, la profondeur et la durée de la plongée, qui permettent de dresser un portrait des déplacements de l’animal dans les trois dimensions.

En bref

Depuis le début de ce projet, en 2002, six suivis télémétriques ont été effectués. Les rorquals bleus suivis effectuaient différents types de plongée, dont des plongées exploratrices en V et des plongées d’alimentation en U, à des profondeurs allant de 20 mètres à 130 mètres. D’autres suivis seront effectués pour obtenir une meilleure image de l’utilisation que fait le rorqual bleu de l’estuaire du Saint-Laurent.

Un projet de

Janie Giard, Véronique Lesage Institut Maurice-Lamontagne (Pêches et Océans Canada)

Partenaires

Le Parc marin du Saguenay—Saint-Laurent et Institut Maurice-Lamontagne (Pêches et Océans Canada)

 

Dernière mise à jour: 2008