Que font les bélugas sous l’eau?

Malgré les efforts considérables déjà investis pour étudier les bélugas du Saint-Laurent, les chercheurs ignorent toujours ce que ces animaux font une fois qu’ils quittent la surface. C’est pourtant sous la surface, loin des yeux des chercheurs, qu’ils passent le plus clair de leur temps! Afin d’orienter les stratégies de conservation pour cette petite population en péril, il est essentiel de mieux comprendre comment elle utilise l’estuaire du Saint-Laurent… en 3D!

dle-BLV070814_1008-grm_660

  • Que font les bélugas sous la surface de l’eau?
  • Crédit photo : © GREMM

Pour percer le miroir

sci-BLV050826_1034-grm_400

  • Enregistreur de données sur le dos d’un béluga
  • Crédit photo : © GREMM

Les chercheurs posent des enregistreurs de données sur le dos des bélugas et les suivent par radio-télémétrie. Les enregistreurs munis d’une micro-puce recueillent une panoplie de données dont la température de l’eau, la vitesse de déplacement, la profondeur et la durée de la plongée. Ces données permettent de dresser un portrait des déplacements de l’animal dans les trois dimensions.

En bref

Les quatre saisons de terrain pour ce projet (2001 à 2004) ont permis jusqu’à maintenant de réaliser 34 suivis, d’une durée variant entre 42 minutes et 30 heures. L’analyse de ces données préliminaires a permis d’identifier divers types de plongées chez les bélugas et de les associer à différents comportements. Par exemple, les plongées en U où l’animal peut effectuer une séquence de remontées et de descentes de plusieurs mètres en profondeur et où la vitesse de nage est relativement élevée seraient associées à la recherche et la prise de nourriture. Un autre type de plongée en U où la vitesse de nage à la profondeur maximale est presque zéro est associé au repos. De longues périodes à la surface, pendant lesquelles l’animal était également en repos ont été observées entre ces plongées. D’autres suivis seront réalisés pour décrire avec plus de précision et de façon plus complète le répertoire des comportements de plongée chez les bélugas du Saint-Laurent et leur utilisation de l’estuaire.

Un projet de

Véronique Lesage, Institut Maurice-Lamontagne (Pêches et Océans Canada), et Robert Michaud, GREMM

Partenaires

Fondation de la faune du Québec, Institut Maurice-Lamontagne (Pêches et Océans Canada), Parc marin du Saguenay—Saint-Laurent, Park Fundation et Fonds interministériel de rétablissement.

 

Dernière mise à jour: 2005