De quoi meurent les jeunes bélugas?

L’analyse des carcasses de bélugas retrouvées sur les rivages du Saint-Laurent entre 1983 et 1999 avait permis de déterminer les principales causes de mortalité des individus de cette population : cancers, infections gastro-intestinales et respiratoires et infections causées par des bactéries, des virus et des protozoaires. Les cas de pneumonie causée par des vers pulmonaires ont été examinés à nouveau dans une étude récemment réalisée.

dle-BLV100917_1792-grm_660

  • Jeune béluga
  • Crédit photo :© GREMM

Pour percer le miroir

L’étude a porté sur 117 carcasses de bélugas échouées sur les rives de l’estuaire du Saint-Laurent. Les deux vers pulmonaires identifiés comme étant les plus courants étaient Stenurus arctomarinus et Halocercus monoceris. Les vers adultes S. arctomarinus sont visibles à l’œil nu et on les retrouve habituellement entre les bronches du cétacé, en présence ou non d’une réaction inflammatoire. Par contre, les vers adultes du genre Halocercus sp. sont difficiles à détecter et il a fallu procéder à un examen microscopique des tissus pulmonaires.

En bref

C’est 14,5 % des bélugas examinés qui ont succombés à une pneumonie due à des vers pulmonaires et la plupart de ces mortalités étaient des animaux immatures. L’espèce Halocercus était généralement en plus grande abondance chez les bélugas immatures que chez les autres groupes d’âge. Des vers adultes ont même été retrouvés dans les poumons de jeunes bélugas de moins d’un an, ce qui laisse supposer que le parasite peut se transmettre de la mère au petit, par le placenta ou le lait maternel. Par contre, la très grande majorité de ces parasites sont vraisemblablement acquis lorsque le béluga ingère des hôtes intermédiaires (poissons) contenant des larves infectantes. En bref, des infections par des vers pulmonaires ont été identifiées comme la cause probable de la mort chez plus de 40 % des mortalités rapportées dans le groupe d’âge 1 à 7 ans. Les maladies parasitaires sont probablement une cause importante de mortalité chez les jeunes bélugas, qui représentent l’avenir de la population.

Un projet de

Stéphane Lair et Bérengère Wyrzykowski, Centre Canadien Coopératif de la Santé de la Faune et Centre québécois sur la santé des animaux sauvages.

Partenaires

Lena Measures, ministère Pêches et Océans Canada, Fonds Aqua Santé du Saint-Laurent de l’Université de Montréal


En savoir plus

LAIR, S. et B. WYRZYKOWSKI, 2005. Pneumonie vermineuse chez des bélugas (Delphinapterus leucas) de l’estuaire du Saint- Laurent. Bulletin du Centre canadien coopératif de la santé de la faune, vol.4 no 1. pp. 7-8.

 

Dernière mise à jour: 2005