Véronique Lesage

Chercheuse scientifique à l’Institut Maurice-Lamontagne – Pêches et Océans Canada
Courriel: veronique.lesage@dfo-mpo.gc.ca

Mieux comprendre les baleines en péril

Au cours de son baccalauréat à l’Université Laval, Véronique Lesage a participé à l’étude de l’énergétique des eiders à duvet. Elle a été fascinée par l’équilibre fragile qui existe entre les stratégies alimentaires de ces oiseaux plongeurs et leur condition physique. Comme des amis à elle faisaient des recherches similaires sur les mammifères marins, elle a pu se rendre compte que ces animaux faisaient face à des défis semblables. Ajoutez à cela leur grâce et leurs secrets bien gardés, il n’en a pas fallu plus pour lui donner la piqûre. Plutôt que de commencer une maîtrise sur les algues comme prévu, elle a étudié les effets du bruit sur les bélugas du Saint-Laurent, une population en péril. Elle a ensuite poursuivi avec un doctorat sur les phoques communs du Saint-Laurent, un autre mammifère marin au statut précaire.

Elle travaille maintenant sur l’écologie de l’alimentation et le comportement de plongée des mammifères marins, notamment des cétacés. Son travail se partage entre son bureau de l’Institut Maurice-Lamontagne, à Mont-Joli, et le terrain. Au bureau, son travail se partage entre la fourniture d’avis scientifiques pour divers organismes externes ou internes au MPO et des activités liées à la recherche comme la supervision d’étudiants, la lecture d’articles scientifiques, l’analyse des résultats de recherche, l’écriture en vue de publications et la participation à des ateliers de travail régionaux, nationaux ou internationaux. Bref, des tâches variées pour mener à bien plusieurs projets sur les sujets suivants: la désignation de l’habitat essentiel du béluga du Saint-Laurent et du rorqual bleu, la quête alimentaire et le comportement de plongée des bélugas et des grands rorquals, et l’effet de la pollution sonore sur ces espèces. Tous ces projets la conduisent à voyager et à collaborer avec de nombreux chercheurs de Pêches et Océans, de différentes universités ou de groupes privés. Son poste comporte donc des défis considérables, que Mme Lesage relève avec enthousiasme.

 

Dernière mise à jour: mai 2013