Valeria Vergara

Chercheuse scientifique à l’Aquarium de Vancouver

À l’écoute des bélugas

De l’Aquarium de Vancouver à la baie d’Hudson, en passant par le Grand Nord canadien et finalement l’estuaire du Saint-Laurent, la chercheuse Valeria Vergara a écouté les sons de communication émis par les bélugas en captivité et en milieu sauvage.

Valeria Vergara s’intéresse principalement aux capacités cognitives, perceptuelles et communicatives des animaux. Elle dirige et coordonne aussi des projets d’étude sur les bélugas et d’autres mammifères marins arctiques à travers les programmes de recherche de l’Aquarium de Vancouver.

Sa rencontre avec les bélugas a débuté à l’Aquarium de Vancouver. Dans le cadre de son doctorat avec l’Université de la Colombie-Britannique, elle y étudiait alors la communication acoustique et l’apprentissage des vocalisations chez cette espèce en captivité. Ce fut la première à documenter le développement de leur répertoire vocal varié et à identifier des cris de contacts critiques pour maintenir la cohésion au sein du groupe. Elle a ensuite comparé ces résultats en milieu sauvage, notamment avec les populations de l’estuaire de la rivière Nelson dans la baie d’Hudson, à Cunningham Inlet sur l’île Somerset (Nunavut) et maintenant dans l’estuaire du Saint-Laurent. Ces études lui permettent de soulever les problèmes que les bélugas, dont l’audition est un sens essentiel, rencontrent dans un environnement de plus en plus bruyant.

 

Pour en savoir plus :

Sur Baleines en direct:

Maman, maman, m’entends-tu? — La suite (Avec les bélugas: Semaine du 18 juillet 2016)

Les nouveau-nés bélugas vocalisent une heure après la naissance, et après? (1/2)

Les nouveau-nés bélugas vocalisent une heure après la naissance, et après? (2/2)

Dans les médias:
 Crying to be heard (New Scientist, mai 2016)

 

Dernière mise à jour: août 2016