Stéphane Lair

Directeur régional pour le Québec du Centre canadien coopératif de la santé de la faune
Professeur Agrégé à la Faculté de médecine vétérinaire – Université de Montréal
Courriel: stephane.lair@umontreal.ca

Un vétérinaire passionné de faune sauvage

Lorsqu’il a amorcé sa formation en médecine vétérinaire, les intérêts de Stéphane Lair ce sont rapidement tournés vers la santé de la faune sauvage. Il a soigné des poissons, des alligators, des oiseaux de proies, des tortues marines, des otaries de Steller, des phoques communs… on est loin des animaux de compagnie! Après ses études en pathologie vétérinaire à l’Université de Montréal au cours des années 1980, Stéphane Lair a terminé une résidence en médecine et pathologie zoologiques à l’Université de Guelph, en Ontario. Dans le cadre de ses études, il a fait trois ans de résidence au Zoo de Toronto. Puis, le jeune homme a passé avec succès l’examen de l’American College of Zoological Medicine en 1999. Il est ensuite parti à l’autre bout du continent; il a occupé un poste de vétérinaire au Animal Care Centre de l’Université de la Colombie-Britannique. À son retour à l’Université de Montréal en 2001, il s’est vu offrir par le Dr Daniel Martineau de prendre la direction du programme de pathologie du béluga du Saint-Laurent. Ce programme, qui a maintenant plus de vingt ans, vise à en connaître davantage sur les causes de mortalités des individus composant cette population menacée. La même année, il est devenu professeur agrégé au Département de sciences cliniques de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal. Il y est responsable du programme de médecine zoologique, qui touche les animaux de la faune, les animaux de zoos et d’aquarium, ainsi que les animaux exotiques de compagnie.

Monsieur Lair a aussi la responsabilité académique pour le Québec du Centre canadien de la santé de la faune. Ce centre, auquel collaborent les différentes facultés de médecine vétérinaire canadiennes, offre un service d’expertise en pathologie de la faune. Il est également un partenaire du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins. Stéphane Lair est interpellé par les changements importants de l’écosystème marin affecté par plusieurs facteurs tels la surexploitation des ressources, l’augmentation de l’activité industrielle et les changements climatiques. Pour lui, les mammifères marins sont des espèces « phares » : en étudiant la santé de ces animaux, Stéphane Lair entend contribuer à une meilleure compréhension du Saint-Laurent et autres environnements marins.

 

Dernière mise à jour: mai 2013