Ned Lynas

Fondateur de ORES (Société d’éducation et de recherche océanique)

La passion des petits rorquals

Pendant les années 1970, quelques années après que le Canada ait cessé la chasse commerciale aux baleines, le Saint-Laurent a attiré un petit nombre de chercheurs intrigués par ces animaux. Ned Lynas comptait parmi ces pionniers. Il venait tout juste de terminer des études supérieures en écologie comportementale à Knightsbridge et à l’Ontario Institute for Studies in Education à la University of Toronto. C’est à bord d’un petit navire à coque d’acier, Le Béluga, amarré dans la cale sèche de Tadoussac, qu’il a passé ses premiers étés à étudier les baleines du Saint-Laurent, d’abord les bélugas puis les rorquals. La liste des intérêts de Ned Lynas est impressionnante : les stratégies et techniques alimentaires des rorquals, la distribution, les patrons de respiration et de déplacements à la surface, la photo-identification et les signatures acoustiques des rorquals, etc. Mais c’est au petit rorqual que M. Lynas a dévoué une grande partie de sa carrière, une espèce peu connue malgré sa présence dans tous les océans du monde. Grâce à ses talents d’observateur, à son travail patient et à son équipe enthousiaste, il a réussi à mettre un nom sur le visage de ces petits géants et à lever un coin du voile sur leur vie.

En 1978, Ned Lynas a fondé ORES, la Société d’éducation et de recherche océanique, un organisme sans but lucratif aujourd’hui basé aux Bergeronnes, un petit village de la Côte-Nord, à quelques kilomètres de Tadoussac. Cet organisme est voué à la recherche sur les mammifères marins et leur environnement par l’utilisation de méthodes les moins envahissantes possibles. Pendant 25 ans, il a passé ses étés là où il aimait le mieux être, c’est-à-dire à la station de recherche des Bergeronnes, sur l’eau, avec les animaux et des étudiants venus de partout dans le monde. Ses hivers, il les passait à Toronto à trouver des fonds de recherche, à recruter des étudiants et des stagiaires pour l’été suivant, à analyser ses données, à rédiger des rapports et, ce qu’il aimait le plus, à partager ses connaissances lors de conférences. D’ailleurs, de 1990 à 2002, M. Lynas a été un conférencier senior pour la San Francisco State University.

En 2002, Ned Lynas nous a malheureusement quitté. C’est à sa complice suissesse Ursula Tscherter qu’il a passé le flambeau d’ORES. La curiosité, le dévouement et la passion de Ned Lynas resteront à jamais gravés dans la mémoire de ceux et celles qui ont eu la chance de côtoyer ce grand biologiste canadien.

 

Dernière mise à jour: mai 2013