Michel Lebeuf

Jusqu’en 2012
Chercheur à la Direction des sciences de l’environnement, section Contaminants Institut Maurice-Lamontagne – Pêches et Océans Canada
Courriel: Michel.Lebeuf@dfo-mpo.gc.ca

Sur la trace des contaminants du milieu marin

Michel Lebeuf a grandi dans la région minière de Chapais-Chibougamau. Sensibilisé à la qualité de son environnement, ce n’est pas l’exploitation des métaux qui a piqué son intérêt, mais plutôt la contamination des lacs et des rivières par ceux-ci.

En 1983, il complétait son baccalauréat en chimie à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Deux ans plus tard, il obtenait un diplôme d’études supérieures (M.Sc) de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS-Eau). Après avoir travaillé une année en tant qu’assistant de recherche à l’INRS-Eau, il entreprenait des études doctorales à McMaster University en Ontario. En 1992, il complétait ses études avec une solide formation en géochimie environnementale appliquée au domaine de l’accumulation de métaux dans les sédiments des lacs.

L’année 1991 a été un tournant pour la carrière de Michel Lebeuf alors qu’il se joignait à l’équipe de chimistes de l’Institut Maurice-Lamontagne de Pêches et Océans Canada (IML-MPO) où il a commencé à travailler sur la contamination du milieu marin. Quelques années plus tard, il s’est tourné vers un domaine encore peu exploité par les scientifiques de l’IML-MPO, un domaine qui est devenu son champ d’expertise : la contamination par les composés organiques persistants (comme les BPC et le DDT). Sachant que les composés organiques persistants s’accumulent de préférence dans les gras, les mammifères marins sont alors devenus de bons sujets d’étude pour M. Lebeuf. Puisque ces animaux possèdent une épaisse couche isolante de gras sous leur peau, ils accumulent forcément ces contaminants.

Entre 1995 et 2012, M. Lebeuf occupe un poste de chercheur au sein de l’IML-MPO. Au fil des années, le domaine d’étude de Michel Lebeuf s’est élargi et regroupe des activités sur la contamination de l’eau, des sédiments et des ressources du milieu marin, particulièrement du Saguenay et de l’estuaire du Saint-Laurent. Il travaille en étroite collaboration avec d’autres chercheurs spécialisés dans le domaine de la toxicologie afin de préciser l’impact de cette contamination sur les organismes marins. Enfin, il est professeur associé à l’Institut des Sciences de la Mer à Rimouski (ISMER) et co-dirige des étudiants qui font des études supérieures. Ce travail passionnant le pousse toujours à aller plus loin, à se questionner davantage. Pour Michel Lebeuf, ce qui importe, c’est de mieux comprendre le cheminement des contaminants dans le milieu marin et leurs impacts sur les organismes afin de protéger les ressources exploitées et la biodiversité du milieu marin.

Au printemps 2012, le gouvernement fédéral a pris la décision de démanteler le laboratoire spécialisé de chimie analytique de l’IML-MPO, cinq ans après avoir investi 2 millions de dollars pour sa modernisation. Huit chercheurs, dont Michel Lebeuf, ont perdu leur poste.

 

Dernière mise à jour: mai 2013