Jon Lien

Professeur et chercheur à Memorial University, Terre-Neuve

Sauveteur de baleines

Jon Lien n’avait pas d’intérêt particulier envers les baleines quand il a quitté les États-Unis pour venir enseigner le comportement animal à Memorial University, Terre-Neuve, en 1968. Il avait grandi sur les fermes du Dakota du Sud et avait obtenu son doctorat de Washington State University en étudiant le comportement d’un petit oiseau marin, l’océanite cul-blanc. Mais, en 1978, il a reçu un appel d’un pêcheur côtier: un rorqual à bosse s’était pris dans un filet trois mois plus tôt et restait prisonnier, incapable de se nourrir. Personne ne semblait pouvoir venir en aide à ce pêcheur. Jon Lien s’est rendu sur place et a réussi à libérer l’animal. La nouvelle s’est répandue parmi les pêcheurs et, depuis, il a monté un projet avec une petite équipe d’assistants pour tenter de résoudre ce problème d’importance à Terre-Neuve. Chaque fois qu’une baleine se fait prendre dans un filet, elle risque la mort, et les pêcheurs côtiers, eux, risquent la ruine si les dommages aux équipements sont importants. Les pêcheurs s’empressent donc de contacter Jon Lien et son équipe quand une baleine se prend dans un de leurs filets. Jon Lien a ainsi libéré des centaines de baleines depuis 1978!

Cette expérience éveillait son intérêt pour tous les cas où les activités humaines et les animaux marins entrent en conflit. Son savoir-faire et sa connaissance du comportement animal lui permettaient de s’impliquer dans des problèmes aussi variés que la réduction des prises accidentelles, l’évaluation du dérangement des mammifères marins, la réduction de la prédation par les oiseaux dans les fermes d’aquaculture et le développement de pratiques de pêche pour une exploitation durable des ressources marines.

Jon Lien est décédé le 15 avril 2010 à l’âge de 71 ans. Respecté par ses pairs, estimé par les pêcheurs et autres travailleurs de la mer et impliqué pour sensibliser le public, Jon Lien a fait une différence pour que les humains et les animaux marins vivent en meilleurs termes à la rencontre de leurs deux mondes. Son œuvre auprès des baleines empêtrées se poursuit grâce à Wayne Ledwell et toute l’équipe du Whale Release and Strandings Newfoundland and Labrador.

 

Dernière mise à jour: mai 2013