L’intelligence

Un gros cerveau pour de grandes facultés

Les baleines à dents, incluant les dauphins, ont les plus gros cerveaux du règne animal par rapport à leur taille, exception faite des humains. De plus, la structure du cerveau est complexe, même si elle est différente de celle des primates. Ce serait une adaptation à leur milieu difficile, nécessitant un traitement de l’information important, et aux exigences de la vie en groupe, comme la communication, la collaboration et la compétition.

Comportements complexes en captivité…

Se reconnaissant dans un miroir, les dauphins possèdent la conscience de soi et de leurs comportements. Comme les humains, ils sont capables à la fois d’imitation vocale et comportementale, et d’innovation lors d’apprentissages imposés. Ils comprennent des représentations symboliques, des mécanismes et manipulent des outils. Les dauphins sont capables d’apprendre un langage de signes complexes et abstraits.

… et en nature

Plusieurs espèces de baleines ont une organisation sociale complexe comprenant différents niveaux d’interrelations, ce qui demande apprentissage et mémoire pour les individus. Plusieurs études ont mis en évidence des cultures propres à différents groupes sociaux à l’intérieur de chaque espèce, ce qui suppose la transmission de comportements appris : des dialectes, des sites d’alimentation spécifiques, des techniques d’alimentation et de chasse innovatrices, l’utilisation d’outils, etc. Chez les dauphins, les épaulards, les bélugas et plusieurs autres espèces, il y a de plus en plus de preuves d’une communication développée, vocale et non-vocale (sauts, coups de queue, etc.).

 

Dernière mise à jour: mai 2013