La diversité des cétacés

Dans la classification scientifique, les baleines, les rorquals, les dauphins et les marsouins sont tous regroupés sous l’ordre des cétacés. Le mot cétacé provient d’un mot grec signifiant monstre marin. Pour nous, tous ces monstres sont des baleines. Elles se divisent en deux grands groupes : les baleines à dents et les baleines à fanons.

70 contre 13…

Il existe environ 70 espèces de baleines à dents contre 13 espèces de baleines à fanons. Comment expliquer cette énorme différence? Comme les baleines à fanons ont un mode d’alimentation très spécialisé, les proies et les habitats qu’elles recherchent sont limités : il leur faut de petits animaux vivant en grands groupes. Pour les baleines à dents, il y a au contraire mille et une possibilités : proies petites ou énormes, solitaires ou groupées, près de la surface ou en profondeur, le long des côtes ou au large, en eau douce ou en eau salée. Cette grande diversité se traduit par un grand nombre d’habitats, ce qui a favorisé la diversification des baleines à dents.

Solitaires ou sociales

Les baleines à fanons sont plutôt solitaires. Elles se regroupent surtout pendant les périodes de reproduction et dans les régions où la nourriture est très abondante. Par contre, plusieurs espèces de baleines à dents forment des sociétés complexes. Chez certaines espèces de dauphins, chez les bélugas et les épaulards, il existe des liens serrés entre les individus. Ces unités sociales favorisent la transmission culturelle et l’apprentissage. Chez les baleines à fanons, les liens les plus persistants sont ceux qui existent entre une mère et son jeune. Chez ces espèces, ces liens durent rarement plus d’une année.

 

Dernière mise à jour: mai 2013