Bp955, dit « Ti-Croche »

Tiré du bulletin Portrait de baleines, 7 juillet 2017

L’été dernier, un rorqual commun inconnu faisait une entrée remarquée dans l’estuaire. La dorsale qu’il arborait, s’apparentant à un crochet, avait entrainé une vague d’espoir générale chez les capitaines et naturalistes de la région : cet attribut physique particulier rappelait la grande disparue de 2013, Capitaine Crochet (Bp050). Rapidement, on se mit à désigner le nouveau visiteur sous le nom de « Ti-Croche », d’autant plus que ce nouveau venu n’avait pas encore tout à fait atteint sa taille adulte. Mais Bp955 (son numéro d’identification) est-il vraiment la progéniture de la regrettée Capitaine Crochet ?

Séparation d’un échantillon de gras et de peau.

Séparation d’un échantillon de gras et de peau.

Le trépas présumé du célèbre rorqual commun Capitaine Crochet avait causé beaucoup d’émoi au sein de l’industrie de l’observation des baleines du parc marin ainsi que chez les chercheurs et le grand public. On se rappelle que cette femelle avait été aperçue coiffée d’une cage de pêche au crabe, amaigrie, et les tentatives pour la secourir n’avaient pas donné les résultats escomptés; Capitaine Crochet a quitté le parc marin et n’est plus jamais revenue.

C’est sa nageoire dorsale, fortement arquée vers l’arrière, qui lui avait valu son nom. Mais si la ressemblance entre la dorsale de Capitaine Crochet et celle de Bp955 encourage les conclusions hâtives, il vaudrait mieux faire preuve de prudence : la forme d’une nageoire n’est pas un critère d’identification suffisant pour avancer l’existence de relations familiales. Par exemple, la dorsale de Bp955 ressemble à celle d’un autre individu identifié dans le catalogue du GREMM, soit Bp910.

En savoir plus

La fiche signalétique du rorqual commun