Whip

Tiré du bulletin Portrait de baleines, 31 juillet 2014

Cet inconnu de l’estuaire a été observé le 15 juillet en compagnie de Siam, un autre mâle, pendant le suivi télémétrique effectué par l’équipe du GREMM et de Pêches et Océans Canada.

L’équipe du MICS connaît bien ce mâle depuis 1983, l’ayant identifié lors de 23 saisons estivales dans le nord du golfe (en Minganie) et dans le sud (Gaspésie), mais jamais du côté de Blanc-Sablon. Elle lui a donné le nom de Whip (fouet en anglais), d’après la marque sur le lobe gauche de sa queue. Cette année (24e saison d’identification), Whip a été vu par l’équipe du MICS le 2 juillet au large de Gaspé.

Les paires de rorquals à bosse mâles sont rares. On les observe habituellement ensemble quand il y a une femelle dans le groupe. D’ailleurs, le MICS mentionne que Whip a très souvent été accompagné de diverses femelles.

Whip aurait subi un empêtrement dans un engin de pêche en 2013. Le MICS nous raconte qu’il a été photo-identifié le 14 juillet et que l’équipage d’un bateau d’excursions de Gaspé l’a photographié le 30 septembre. Sur les photos de septembre, on peut voir de nouvelles marques typiques : l’empreinte d’un cordage qui aurait enserré l’extrémité du pédoncule, à la base des deux lobes de la nageoire caudale. Whip se serait donc libéré seul de cette prise accidentelle pendant l’été 2013, aucun signalement le concernant n’ayant été effectué auprès du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM). Selon le protocole adopté par le MICS pour documenter les marques de prises accidentelles, les membres de leur équipe prennent des photos du pédoncule lorsque le rorqual à bosse plonge et soulève sa queue, en plus des photos d’identification.

Souvenons-nous du cachalot Tryphon, bien connu dans l’estuaire, qui a péri en 2009 à la suite d’un empêtrement dans des cordages et bouées d’un casier à crabe, malgré le suivi rapproché d’équipes d’intervention et les tentatives effectuées pour le libérer. Quant au rorqual commun Capitaine Crochet, victime du même type d’incident en 2013, il avait fort peu de chance de survivre; ce fidèle de l’estuaire n’a pas été revu depuis.

Les prises accidentelles dans des engins de pêche constituent une menace pour les cétacés. Pour signaler un de ces cas, composez le numéro sans frais 1877-7baleine (1877-722-5346), Urgences Mammifères Marins étant joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

En savoir plus

La fiche signalétique du rorqual à bosse