Whalerider

Tiré du bulletin Portrait de baleines, 1er septembre 2011

Whalerider est une vieille connaissance de l’équipe de la Société d’éducation et de recherche océanique ORES qui étudie entre autres la distribution, l’habitat et les comportements des petits rorquals depuis plus de 30 ans dans l’estuaire du Saint-Laurent et le fjord du Saguenay. Depuis la première rencontre, qui remonte à près de 17 ans, on reconnaissait cette baleine, souvent observée entre Les Bergeronnes et Les Escoumins, par des marques sur ses flancs. Puis, en 2010, elle acquérait une première encoche sur sa nageoire dorsale facilitant ainsi son identification. Encore cette année, Whalerider présentait une blessure fraîche sur la partie antérieure de sa nageoire dorsale : un nouveau trait à son visage. Selon des études d’ORES, 73% des petits rorquals qui fréquentent le parc marin et sa périphérie ont des marques sur leur nageoire dorsale et ces marques sont généralement stables. Elles sont d’ailleurs l’un des meilleurs moyens pour la reconnaissance individuelle de l’espèce. Bien que l’origine de ces marques ne soit pas toujours connue, il semble que certaines aient une origine humaine, comme les empêtrements et les collisions.

Depuis toutes ces années à suivre les petits rorquals dans leur habitat estival et à photographier les marques sur leur corps, ORES a bâti un véritable album de famille. D’ailleurs, l’équipe lance l’invitation à tous ceux et celles intéressés à en savoir un peu plus sur un petit rorqual qu’ils auraient pris en photo, ici comme ailleurs, de leur faire parvenir le cliché. S’il s’agit d’un animal connu, ils se feront un plaisir de transmettre l’information au photographe.

Pour le moment, le sexe de Whalerider demeure inconnu. Toutefois, il est fort probable que Whalerider soit une femelle, comme la majorité des petits rorquals de l’estuaire, les mâles restant davantage en haute mer. La détermination du sexe se fait sur les carcasses retrouvées sur les rives, ou lors de comportements où ils présentent leurs fentes génitales.

En savoir plus

Sur le site du Centre ORES

La fiche signalétique du petit rorqual