Pacalou

Tiré du bulletin Portrait de baleines, 3 septembre 2015

Cette semaine, nous rebaptiserons cette chronique Portrait de famille! Pacalou et Miss Frontenac ont été revues ensemble le vendredi 28 août dans l’embouchure du Saguenay, chacune accompagnée de leur bleuvet, des jeunes bélugas nés l’été dernier. Une véritable lignée matriarcale: trois générations de bélugas! En effet, Pacalou est la mère de Miss Frontenac, née en 2004.

C’est seulement la deuxième fois que nous pouvons identifier une femelle béluga accompagnée d’une partie de sa descendance. La raison est simple, les veaux et les bleuvets portent rarement des marques distinctives qui nous permettent de les reconnaitre à l’âge adulte. Jusqu’à présent le seul autre veau que nous avons suivi depuis sa première année est Marguerite, née de Blanche en 2005. Nous avons d’ailleurs observé Blanche et Marguerite ensemble l’été dernier toutes deux également avec des nouveau-nés. Blanche et Pacalou sont donc les premières grand-mères bélugas «connues» de notre album de famille!

Les observations répétées de Pacalou et Blanche accompagnées de leur descendance tendent à confirmer la nature des liens qui unissent les femelles de la communauté du Saguenay. Les études génétiques suggéraient en effet que les femelles bélugas suivent leur mère dans les mêmes aires d’été.

Pacalou a été adoptée en 2006 par Pascale Cauchi et Miss Frontenac par l’Hôtel Fairmount Château Frontenac en 2008 dans le cadre de la première campagne Adoptons un béluga.

CIMM (Centre d'Interprétation des mammifères Marins)En tout temps, il est possible de découvrir la réplique grandeur nature de Pacalou et de Miss Frontenac, devant le Centre d’interprétation des mammifères marins (CIMM) à Tadoussac, où leur reproduction siège sur les rochers du Jardin de la grève.

En savoir plus

La fiche signalétique du béluga