Le Survivant

Tiré du bulletin Portrait de baleines, 28 août 2014

Le Survivant est aujourd’hui un vieux mâle qui porte bien son nom. L’équipe du GREMM l’avait observé dans des groupes d’environ 40 individus, toujours les mêmes. Au fil du temps, plusieurs de ses fidèles compagnons ont disparu et n’ont pas été revus par l’équipe tandis que quelques-uns ont été retrouvés morts. Depuis un peu plus de cinq ans, il est vu dans des groupes de plus en plus petits et même seul.

Principalement observé entre l’anse aux Pilotes et le cap de Bon-Désir, il a été vu plusieurs fois dans le fjord du Saguenay et la baie Sainte-Marguerite.

Le Survivant a été photographié par l’équipe du parc marin au cap de Bon-Désir le 31 juillet et par l’équipe du GREMM le 12 août en face de la baie de Bon-Désir, dans un groupe de 10 individus.

L’aire de répartition estivale des bélugas se situe dans l’estuaire, entre l’île aux Coudres et Forestville sur la rive nord du Saint-Laurent et l’île du Bic sur la rive sud. Les bélugas mâles ont une organisation sociale différente des femelles. L’équipe du GREMM observe trois clans de mâles dans la partie du centre et de l’aval de l’aire de répartition estivale: le fjord du Saguenay, la tête du chenal Laurentien jusqu’aux environs de Forestville. Ces clans sont très stables et les individus d’un clan ne se mêlent pas à ceux d’un autre clan, même si leurs territoires se superposent.

Dans l’aire de répartition estivale, les femelles forment de plus grandes communautés, qui contiennent des nouveau-nés et des juvéniles, rattachées à des territoires plutôt situés dans les secteurs amont. Elles sont fidèles à leurs territoires.

En savoir plus

La fiche signalétique du béluga