Delphi

Tiré du bulletin Portrait de baleines, 28 juillet 2016

Cette semaine, nous vous présentons deux jeunes bélugas qui viennent d’être «confiés» à Messieurs Justin Trudeau et Philippe Couillard avec la mention: Si nous en prenons soin, Delphi et Leucas pourraient vivre jusqu’en 2080!

LeucaLeucas est reconnaissable à la tache grise qu’il porte sur son flanc gauche. Notre première rencontre remonte à l’été 2008. À l’époque, il était petit et gris. Revu depuis chaque été, il était presque blanc en 2015. Le changement de couleur, soit le passage du gris au blanc, survient entre 12 et 16 ans. Leucas est donc né vers l’an 2000. Ses fréquentations nous laissent croire qu’il s’agit d’un mâle. Il atteint maintenant l’âge de consolider son réseau social. L’été, les mâles sont répartis en trois réseaux de compagnons. Deux occupent les secteurs de l’embouchure du Saguenay et la tête du chenal laurentien, et un autre, la tête du chenal laurentien et la portion en aval de l’estuaire. Bientôt, nous connaîtrons quel secteur Leucas choisira et quelle bande de bélugas il joindra.

delphiOn reconnait Delphi par la tache grise et les points blancs qui recouvrent sa crête dorsale. Sa petite taille et sa couleur foncée lors de notre première observation, en 2006, suggèrent qu’elle est née autour de 2004. Sa présence régulière aux côtés de Miss Frontenac, Athéna, Blanche et Céline, nous laisse croire que Delphi est une femelle de la communauté du Saguenay. Delphi sera bientôt en âge d’avoir un premier veau. Au sein de ces communautés, les associations varient en fonction de l’âge ou de leur état reproductif. La suite de l’histoire de Delphi nous aidera à mieux comprendre la vie sociale et reproductive des bélugas.

Une Adoption symbolique et politique

Au cours des dernières années, des milliers de Québécois et Canadiens, des entreprises et des municipalités ont « adopté » des bélugas, montrant ainsi leur attachement au Saint-Laurent et à leurs habitants, et offrant leur appui aux efforts déployés pour mieux les comprendre et mieux les protéger.

Inquiets de la multiplication des projets de développement portuaire dans l’habitat essentiel des bélugas, Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM et coordonnateur du Projet Béluga Saint-Laurent a confié Delphi et Leucas à l’honorable Philippe Couillard, Premier Ministre du Québec et au très honorable Justin Trudeau, Premier Ministre du Canada, afin de leur communiquer l’urgence d’agir pour protéger leur population.

Pour en savoir plus: 

Deux bélugas confiés aux premiers ministres du Québec et du Canada

Lettre aux Premiers Ministres publiée dans Le Devoir