Les grandes disparues

Elles avaient chacune leur histoire. Les chercheuses et chercheurs du New England Aquarium connaissaient chacune de leurs marques distinctives, leur arbre généalogique, leurs lieux de prédilection. Voici le portrait de neuf des baleines trouvées mortes cet été dans les eaux du golfe du Saint-Laurent.

Nous remercions l’Anderson Cabot Center for Ocean Life at the New England Aquarium pour les informations.

#3746 — trouvé le 6 juin — mâle de 10 ans

#3746 © New England Aquarium

#3746 sera tristement célèbre comme la première carcasse de baleine noire trouvée dans le golfe du Saint-Laurent le 6 juin dernier. La dernière identification visuelle de #3746 datait de quelques mois à peine, le 23 avril 2017, alors qu’il s’alimentait dans la baie de Cape Cod. Les autres observations précédentes dataient de l’époque où il était encore un veau dépendant de sa mère, dans le sud-est des États-Unis. #3746 n’avait jamais été vu auparavant dans le golfe du Saint-Laurent.

#3190, aussi appelé « Panama » — trouvé le 18 juin — mâle d’au moins 17 ans

Panama © Center for Coastal Studies

Déjà lors de la première observation par l’équipe du New England Aquarium en 2000, Panama avait une cicatrice au pédoncule héritée d’un empêtrement.

Lors de sa nécropsie le 9 juillet dernier, les chercheurs ont pu déterminer que Panama mesure 14,75 m de long.

Panama a été vu vivant la dernière fois le 1er février 2017 par les chercheurs du Center for Coastal Studies. Il était alors en alimentation dans la baie de Cape Cod. Il avait été observé dans le golfe du Saint-Laurent en 2006 et le 6 septembre 2016, par l’équipe de la Station de recherche des iles Mingan. Panama était connu comme le père d’au moins un baleineau né en 2011 (# 4160).

#1402, aussi appelé « Glacier » — trouvé le 19 juin — mâle de 33 ans

Glacier, photographié en 2016 dans le golfe © Station de recherche des iles Mingan

Glacier tenait son surnom d’une large cicatrice blanche sur son dos. Il avait déjà été vu deux fois dans le Saint-Laurent : sa première identification date de 2002 et avait été faite par le GREMM. La deuxième fois, le MICS l’a photographié le 29 juillet 2016. Les chercheurs ont souvent identifié la baleine de 33 ans dans la baie de Fundy et dans le Great South Channel.

#3603, aussi appelée « Starboard » —trouvée le 21 juin — femelle de 11 ans

Starboard, une femelle de 11 ans, a été vue morte à la dérive le 21 juin, dans le golfe Saint-Laurent. Il s'agit de la quatrième carcasse de baleine noire trouvée depuis le 6 juin. © New England Aquarium

Starboard © New England Aquarium

Starboard tenait son surnom d’une caractéristique physique importante : une partie du lobe droit (tribord) de sa queue avait été coupée probablement dans un accident impliquant une hélice de navire.

Lorsqu’elle a été trouvée dérivant dans le golfe du Saint-Laurent le 22 juin, elle était empêtrée dans un engin de pêche (probablement du matériel de pêche au crabe des neiges). Le cordage passait dans sa bouche et était enroulé dans sa nageoire pectorale droite, l’entrainant vers le fond. Elle avait alors 11 ans et avait atteint depuis peu la maturité sexuelle.

Habituellement, on voyait Starboard dans le sud-est des États-Unis, d’abord aux côtés de sa mère Trilogy, puis de façon indépendante.

#3512, aussi appelée Contrail — trouvée le 22 juin — femelle de 12 ans

Contrail © Canadian Whale Institue

Contrail était âgée de 12 ans et n’avait pas encore donné naissance, même si les baleines noires atteignent la maturité sexuelle habituellement entre 5 et 10 ans. Elle tenait son surnom d’une cicatrice en forme de trainée de vapeur laissée par une fusée (contrail en anglais). Sa mère, #1012, vit encore.

Avant la découverte de sa carcasse le 22 juin dernier, Contrail n’avait jamais été vue dans le golfe du Saint-Laurent. Le 24 avril dernier, elle avait été photographiée dans la baie de Cape Cod.

#1207 —trouvée le 23 juin — mâle d’au moins 37 ans

#1207 © Center for Coastal Studies

#1207 a été trouvé le 23 juin dernier dans le golfe du Saint-Laurent. La carcasse semblait fraiche et du sang provenant de la région génitale était visible dans l’eau. Cette baleine avait été vue dans le golfe une seule autre fois, en aout 1998.

Les observations précédentes de #1207 étaient habituellement faites du côté du sud de la Nouvelle-Angleterre, dans le Great South Channel, la baie de Fundy, le bassin Roseway, Jeffreys Ledge, le banc de Grand Manan, la baie de Cape Cod et dans le golfe du Maine. Les analyses génétiques ont pu déterminer que #1207 était le père d’au moins deux veaux, soit #3545 né en 2005 et #3893 né en 2008.

#2140, aussi appelé « Peanut » — trouvé le 19 juillet — mâle de 26 ans

Peanut photographié en 2008 © New England Aquarium

Peanut tient son surnom d’une cicatrice en forme d’arachide sur le dessus de sa tête. Il était le fils du mâle #1150 «Gemini» et de la femelle #1240. Peanut est né en 1991 et est devenu père à son tour en 2004, avec la naissance du mâle #3466.

Le 27 juin, Peanut avait été vu dans le golfe du Saint-Laurent, bien en vie, par une patrouille aérienne du Northeast Fisheries Science Center de la NOAA. Malheureusement, le 19 juillet, une patrouille aérienne a plutôt trouvé la carcasse de la baleine.

Par le passé, Peanut était vu fréquemment dans la baie de Fundy, la baie de Cape Cod, le Great South Channel et le sud-est des États-Unis.

 

Le veau de #1604 – trouvée le 15 septembre – femelle de 2 ans

#1605 et son veau, en 2015 © Center for Coastal Studies, NOAA Permit #633-1763, Tous droits réservés

Cette jeune baleine noire née en 2015 n’avait pas encore eu de numéro d’identification au catalogue des baleines noires de l’Atlantique Nord. Le 15 septembre dernier, la carcasse du veau de #1604 est trouvée empêtrée dans du cordage et dans un casier de pêche au crabe des neiges. Selon l’équipe de recherche sur les baleines noires du New England Aquarium, c’était au minimum son deuxième empêtrement.

 

Pour en savoir plus: Dossier sur l’événement de mortalité de baleines noires