Eubalaena glacialis – juvénile

Tiré du bulletin Portrait de baleines, 23 juillet 2015

Exceptionnellement cette semaine, nous vous présentons un visiteur inconnu du parc marin. Il s’agit de la baleine noire observée le 10 juillet en après-midi près de l’île Rouge. L’individu n’est pas connu, il ne figure pas dans le catalogue du New England Aquarium, mais il s’agit d’un juvénile âgé d’au moins un an. Pour cette espèce, c’est la disposition des callosités sur la tête et le menton qui permet d’identifier la baleine. La coloration blanche, jaune ou orange de ces excroissances de peau est due à la présence des différentes espèces de poux de mer qui infestent la peau et s’en nourrissent.

Au cours de la dernière décennie, une augmentation du nombre de veaux a été observée. La population est actuellement estimée à près de 500 individus. À la fin des années 1990, elle tournait autour de 300 animaux. Est-ce la conséquence d’un changement dans l’écosystème qui aurait amélioré les conditions alimentaires de cette espèce? Les modifications dans le tracé des voies maritimes au Canada et sur la côte est des États-Unis ont aussi contribué à réduire le nombre de mortalités de baleines noires.

Cette saison, on dénombre jusqu’à 19 observations de baleine noire dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent, dont deux dans le parc marin. Il est possible que certaines de ces observations soient du même individu observé à plus d’une reprise. De ces observations, trois cas de mortalité ont été répertoriés. La carcasse observée à la dérive au large de Gaspé le 9 juillet était en état de décomposition trop avancée pour permettre l’identification. Le 13 juillet, une carcasse à la dérive près des Îles-de-la-Madeleine a pu être identifiée par le New England Aquarium; il s’agissait de 3923, une jeune femelle âgée de 6 ans. Finalement, la carcasse trouvée au large de Percé le 24 juin, Piper, a été nécropsiée et son squelette a été récupéré. Vous pourrez éventuellement la voir au Centre d’interprétation des mammifères marins à Tadoussac où elle sera exposée.

Cette population se remet lentement de la chasse intensive qui l’a menée au bord de l’extinction. Elle est toujours considérée en voie de disparition. Si elle est observée, merci de maintenir une distance d’au moins 400 m.

En savoir plus

La fiche signalétique de la baleine noire