Est-ce que l’observation en kayak dérange les bélugas?

  • © GREMM
    © GREMM
    18 / 06 / 2016 Par Josiane Cabana

    On croit souvent, à tort, qu’un kayak n’a pas d’effet sur les bélugas et autres baleines puisqu’il s’agit d’une embarcation qui n’émet pas de bruit. Il est facile d’imaginer que le bruit peut déranger les baleines puisqu’elles utilisent les sons pour se repérer, chasser et socialiser. Mais le bruit n’est pas le seul facteur qui peut avoir un impact sur elles; la proximité des humains et des bateaux aussi. Même une petite embarcation peu bruyante comme un kayak peut déranger. Ces « obstacles » repérés à la dernière minute peuvent devenir un stress pour les baleines en alimentation et ces objets de curiosité pour les bélugas interrompent trop souvent leurs activités vitales. Comme ils sont curieux et se méfient peu des embarcations, il faut comprendre que le temps qu’ils passent à investiguer les bateaux, ils ne le passent pas à faire des activités essentielles telles l’alimentation, les comportements sociaux, les soins parentaux, etc. Lorsque la présence d’une embarcation à proximité d’une baleine entraîne une modification dans son comportement naturel, il y a dérangement. S’il est répétitif, le dérangement peut nuire aux chances de survie et de reproduction de ces baleines.

    logo-beluga-kayakRésidents du parc marin, les bélugas sont présents tout au long de l’année dans le Saint-Laurent et surtout l’été dans le fjord. Ces baleines donnent naissance à leurs petits principalement en juillet et août; c’est donc une période critique pour la survie des petits et de leurs mères, qui ont besoin de tranquillité pour les élever, les nourrir et se reposer. Même si la tentation est forte, il ne faut pas les approcher. Le Règlement sur les activités en mer dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent a d’ailleurs été élaboré afin de réduire au minimum les risques de dérangement. Le respect de ce règlement est important, que vous soyez en kayak ou à bord de toute autre embarcation.

    Il faut les protéger de leur propre curiosité!

    © GREMM

    © GREMM

    Nombreuses sont les histoires de kayakistes qui ont été « visités » par des bélugas curieux, dans le fjord, près de la rive sud ou le long de la Côte-Nord. Que faire si les bélugas s’approchent de votre kayak? Ne vous arrêtez pas. Continuez de pagayer pour vous éloigner à plus de 400 mètres de tous les bélugas. Ne cherchez pas à entrer en relation avec eux, gardez vos distances pour leur permettre de continuer leurs activités. Gardez aussi en tête que même si les baleines sont en général des animaux inoffensifs pour l’humain, la prudence est aussi de mise, non seulement parce qu’elles sont d’une taille imposante, mais aussi parce qu’elles restent des animaux sauvages.

    Notez que la baie Sainte-Marguerite dans le fjord du Saguenay est un habitat unique et essentiel pour la survie de la population de bélugas. Elle est très souvent fréquentée par des troupeaux de femelles avec leurs petits. Une zone d’évitement a été instaurée à l’entrée de la baie: à éviter du 15 juin au 30 septembre. Pour aider à protéger le béluga, les plaisanciers, les kayakistes et les excursionnistes sont priés de ne pas entrer dans la baie.

    Pour en savoir plus :

    Sur le site du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent:

    Kayak de mer

    Le Règlement sur les activités en mer 

    Espèces en péril : le béluga

    Sur Baleines en direct:

    Les bonnes pratiques au Québec

    Le dérangement par les bateaux d’observation

    Les bateaux dérangent-ils les baleines?