Les comités Zones d’intervention prioritaires

La protection du Saint-Laurent concerne les communautés qui en dépendent: 60% de la population québécoise vit sur les rives du Saint-Laurent et celui-ci alimente 45% de la population en eau potable. À travers les comités ZIP (Zones d’intervention prioritaires), les communautés peuvent s’engager, encadrées par les responsables du Plan d’action Saint-Laurent, un programme des gouvernements du Canada et du Québec.

L’objectif premier des comités ZIP est de dégager les priorités en matière de protection, de restauration, de conservation et de mise en valeur des usages et des ressources pour leur partie du Saint-Laurent, dans une perspective de développement durable. Les comités ZIP reposent beaucoup sur les communautés locales dans la réalisation d’initiatives. Ils ont donc la responsabilité de:

  • identifier les priorités d’intervention pour leur territoire;
  • établir un plan d’action et de réhabilitation écologique (PARE) pour déterminer les mesures à prendre, en fonction des priorités identifiées lors de la consultation ;
  • mettre en œuvre le PARE qui favorise l’implication communautaire pour la réalisation de projets concrets.

Les comités ZIP sont supportés par des équipes des gouvernement du Canada et du Québec. Voici les comités du Saint-Laurent « marin » :

  • Comité Rive Nord de l’estuaire
  • Comité Côte-Nord du golfe
  • Comité des Îles-de-la-Madeleine
  • Comité Saguenay
  • Comité Baie-des-Chaleurs
  • Comité Sud-de-l’estuaire

Pour consulter la liste de tous les comités ZIP au Québec, visitez le site de Stratégies Saint-Laurent, l’organisme à but non-lucratif qui les chapeaute.

 

Dernière mise à jour: 2012