Les aires marines protégées

Lors de la rencontre du Sommet de la Terre à Johannesburg en 2002, tous les pays participants ont reconnu l’importance capitale d’établir des aires marines protégées. Actuellement on dénombre environ 4600 AMP dans le monde, ce qui représente seulement 1% des océans de la planète. Le Canada est bordé par trois océans : le Pacifique, l’Atlantique et l’Arctique. En fait, le Canada possède 243 000 km de littoral, le plus long littoral de tous les pays du monde. Au Canada, il y a près de 80 AMP. Il existe trois programmes fédéraux pour les aires marines protégées.

Le programme d’Environnement Canada

Le ministère de l’Environnement peut attribuer le statut « d’importance nationale » à certains habitats. Les refuges d’oiseaux migrateurs (ROM) sont des habitats côtiers ou marins protégés par le ministère de l’Environnement où des oiseaux se reproduisent, s’alimentent, migrent et hivernent. Au Québec, on compte près de 30 ROM couvrant plus de 60 000 hectares de territoire près des rives du Saint-Laurent. Il y a aussi les réserves nationales de faune (RNF). Ce sont des zones de conservation des milieux humides du Saint-Laurent. Jusqu’à maintenant huit RNF protègent près de 6 000 hectares de milieux humides le long du Saint-Laurent.

Le programme de Parcs Canada

Parcs Canada a divisé les océans Atlantique, Pacifique et Arctique et les Grands Lacs en 29 régions marines aux caractéristiques biologiques et physiques distinctes où elle envisage d’établir des aires marines nationales de conservation (AMNC). La création de ces aires a pour but de « sauvegarder et de commémorer le patrimoine naturel et culturel des Canadiens ». Jusqu’à maintenant, trois AMNC ont été crées : le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent au Québec, le parc marin national Fathom Five dans la baie Georgienne en Ontario, et, en juin 2010, la Réserve d’aire marine nationale de conservation et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas en Colombie-Britannique. D’autres projets sont présentement en développement : en Ontario au lac Supérieur, en Colombie-Britannique avec le Détroit-de-Georgia-Sud, et en Arctique avec le détroit de Lancaster. Le 5 décembre 2011, le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs annonçait un accord fédéral-provincial relatif à la réalisation d’une étude concernant la création d’une aire marine protégée aux îles de la Madeleine.

Le programme de Pêches et Océans Canada

La Loi sur les océans prévoit la création de « zones de protection marines » (ZPM) par Pêches et Océans Canada. Ces zones ont pour objectif de conserver et de protéger :

  • les habitats uniques;
  • les espèces en voie de disparition ou les espèces menacées;
  • les ressources commerciales;
  • les espaces riches en biodiversité ou en productivité biologique;
  • toute autre ressource ou habitat marin qui requiert une protection particulière.

La première ZPM à être désignée au Canada est le champ hydrothermal Endeavour situé au sud-ouest de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique, un écosystème riche qui abrite des espèces uniques.
En mai 2004, le MPO désignait la deuxième ZPM au Canada : le Gully, un canyon sous-marin situé à 200 km au large de la Nouvelle-Écosse, près de l’île de Sable. Ce canyon exceptionnellement profond abrite une grande variété d’espèces marines, dont une population de baleine à bec commune classée en voie de disparition au Canada. En 2010, la Zone de protection marine de Tarium Niryutait dans les Territoires du Nord-Ouest a été désignée.

Le Canada a identifié d’autres sites d’intérêt en vue d’une désignation de ZPM. Trois de ces sites sont situées au Québec, et comprennent le projet de ZPM Estuaire du Saint-Laurent. Il s’agit d’un endroit de prédilection pour l’observation de baleines. Prévue pour 2006, cette ZPM tarde à se mettre en place.

En septembre 2011, un Cadre national pour le réseau d’aires marines protégées du Canada a été adopté. Élaboré en collaboration avec des instances fédérales, provinciales et territoriales, ce document fournit des lignes directrices pour la conception d’un réseau national d’aires marines protégées.

Le Cadre national pour le réseau d’aires marines protégées au Canada

 

Dernière mise à jour: 2012