Avec les bélugas: semaine du 18 juillet 2016

  • © Micheal Parfit
    © Micheal Parfit
    27 / 07 / 2016 Par Équipe BED -

    Maman, maman, m’entends-tu? — La suite

    Au cours de l’été 2015, nous avons réalisé un projet pilote pour évaluer la faisabilité d’une étude sur la communication entre les mères bélugas et leurs nouveau-nés. Des résultats concluants nous ramènent cette semaine sur l’eau pour un projet audacieux: épier simultanément les bélugas sous l’eau, avec un hydrophone, et depuis les airs, avec un drone léger.

    L’objectif du projet est de documenter dans quels contextes les mères et les jeunes utilisent les cris de contacts et vérifier si ces cris peuvent être masqués par le bruit des bateaux. L’étude repose sur une découverte faite par Valeria Vergara (Aquarium de Vancouver). Les cris de contacts, utilisés dans les situations d’alerte, sont les premiers cris produits par les nouveau-nés. Éventuellement, les petits produisent, comme leurs mères, des cris de large bande de fréquences qui pourront être entendus parmi toutes sortes de bruits ambiants. Dans les toutes premières semaines de leur vie, les cris des nouveau-nés sont toutefois émis à des fréquences relativement basses, facilement masquées par le bruit des bateaux.

    Après seulement cinq jours en mer, l’équipe est emballée. Malgré la complexité de l’orchestration des différentes plateformes d’observation, nous sommes déjà parvenus à compléter quelques suivis.

    Sur la séquence présentée ci-bas, nous suivons une femelle avec son nouveau-né. Elle sera rejointe par une autre femelle. Elles nagent dans un troupeau mixte d’une trentaine de bélugas. Difficile, voire impossible dans une rencontre comme celle-là d’associer un cri à un animal en particulier. En multipliant les rencontres, nous comptons isoler des situations dans lesquelles nous pourrons associer les cris aux émetteurs. En arrière-plan, nous entendons deux bateaux qui passent à un kilomètre.

    Ce projet se déroule principalement dans la rivière Saguenay, entre la Pointe-Noire et la baie Sainte-Marguerite. Il nécessitera de trois à cinq saisons. Réalisé conjointement par Valeria Vergara (Aquarium de Vancouver) et Robert Michaud (GREMM) en collaboration avec Nadia Ménard (parc marin du Saguenay–Saint-Laurent), il a reçu le support de la Fondation de la faune du Québec, le Fonds pour la conservation de SeaWorld et Busch Gardens et Éco Héros.

    Pour en savoir plus:

    Sur Baleines en direct:
    Les nouveau-nés bélugas vocalisent une heure après la naissance, et après? (1/2)
    Les nouveau-nés bélugas vocalisent une heure après la naissance, et après? (2/2)

    Dans les médias:
    Crying to be heard (New Scientist, mai 2016)

    Cette semaine, l’équipe a fait 5 rencontres sur 15 heures avec les bélugas. Cliquez sur la carte pour naviguer avec le Bleuvet et découvrez les meilleurs moments de la semaine!

    IDENTIFICATIONS DE LA SEMAINE

    Yogi — adoptée en 1988 par Bell Canada,

    et DL9018, DL9010, DL2450, DL1903 et DL0393.

    La liste complète des bélugas identifiés nécessite un travail d’appariement minutieux qui sera poursuivi après la saison de terrain.

    BLV120820_1123Le Bleuvet est le bateau de recherche du GREMM et de l’Institut national d’écotoxicologie du Saint-Laurent dédié au programme de recherche sur les bélugas du Saint-Laurent. Son équipe, dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM, est composée de Michel Moisan, Tim Perrero et Simon Moisan.