Yorkie

- The Fairmont Royal York
  • No d'identification : DL0062
  • Sexe : Mâle
  • Naissance : Avant 1973
  • Connu depuis : 1989
  • Adopté depuis : 1998
0062_D_BK91-018-27-1
0062_D_BLV030715_1039_0
0062_D_BPJ090716_1166_0
0062_G_BL91-044-11-1
0062_G_BLV030715_1111_0
0062_G_BLV070809_1099_0

Portrait

Les multiples détails complexes de la crête dorsale de Yorkie permettent de le distinguer aisément des autres bélugas. Certaines marques se sont accentuées, mais en 30 ans, le profil de sa crête n’a quasiment pas changé.

Lors de notre première rencontre avec Yorkie, en 1989, il était d’un blanc immaculé. Il serait donc né avant 1973.

Le sexe de Yorkie a été confirmé par une biopsie : il s’agit d’un mâle. Il ferait partie de l’un des deux réseaux de mâles qui fréquentent le fjord du Saguenay et son embouchure.

Pour en savoir plus !

Yorkie est reconnaissable à sa crête dorsale caractéristique. Contrairement à plusieurs espèces de baleines, les bélugas n’ont pas de nageoire sur le dos, mais bien une fine crête. Ce sont des baleines arctiques. Pour survivre dans les milieux infestés de glace, les bélugas possèdent entre autres une peau épaisse et une crête dorsale, pour limiter les pertes de chaleur et casser la glace jusqu’à une certaine épaisseur.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Yorkie

Dernières nouvelles

  • 16 JUILLET 2009

    Nous sommes au large du cap de Bon-Désir. Nous croisons un troupeau d’une vingtaine d’individus. Selon leur taille, ils seraient des mâles. Les animaux ont des déplacements plutôt irréguliers : on les observe tourner en rond et émettre des vocalises en surface. Après une heure passée dans ce secteur, on voit deux individus qui remontent l’estuaire et s’arrêtent au cap Granite, laissant la dizaine d’autres bélugas en aval.

    Mise à jour : 7 novembre 2017

Le parrain