Virgule

- L’AMEUS, Université de Sherbrooke
  • No d'identification : DL0087
  • Sexe : Mâle
  • Naissance : Before 1970
  • Connu depuis : 1986
  • Adopté depuis : 1990
0087_D_BJ90-030-39-1
0087_D_BLV010726_0066_0
0087_D_BLV010731_0031_0
0087_G_BK91-026-28-1
0087_G_BLV010726_0058_0
0087_G_BLV011016_0032_0

Portrait

Sa large cicatrice qui s’étire sur les deux flancs à partir de sa crête dorsale permet de reconnaître Virgule dès le premier coup d’œil. Sur le flanc droit, en avant de la crête, se trouve une autre cicatrice circulaire.

Lors de notre première rencontre avec Virgule, en 1986, il était d’un blanc immaculé. Il serait donc né avant 1970.

Le sexe de Virgule a été confirmé par une biopsie : il s’agit d’un mâle. Il ferait partie de l’un des deux réseaux de mâles qui fréquentent le fjord du Saguenay et son embouchure.

Clin d’œil

Même sans analyse génétique, lorsque nous avons plusieurs données sur un individu, il est possible de présumer son sexe. En effet, l’été on retrouve une forte ségrégation sexuelle chez les bélugas adultes. Les mâles et les femelles démontrent des préférences nettement marquées, autant dans leurs associations que dans les secteurs qu’ils fréquentent.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Virgule

Dernières nouvelles

  • 25 SEPTEMBRE 2003

    Nous nous trouvons au large des Escoumins, où nous repérons un troupeau d’une vingtaine d’individus, des adultes et des jeunes. Malgré des vagues considérables dans le secteur, nous reconnaissons Virgule. Il nage en compagnie de 3 bélugas adultes, des mâles. Les conditions commencent à être très difficiles, nous devons quitter le troupeau.

    La dernière observation de Virgule remonte à plus d’une dizaine d’années. Est-il mort? Est-il resté invisible à l’œil du chercheur pendant tout ce temps? Chose certaine, son histoire demeure une source d’informations précieuses qui nous aident à mieux comprendre cette population fragile.

    Mise à jour : 7 novembre 2017

Le parrain