Titanic

- Étudiants du Collège MacDonald, du Collège Jean-de-Brébeuf et de l’école E.S.C. (Les)
  • No d'identification : DL0101
  • Sexe : Inconnu
  • Naissance : Inconnue
  • Connu depuis : 1989
  • Adopté depuis : 1990
0101_D_BL91-060-04-1
0101_D_BL91-061-24-1
0101_D_BL95-172-44-1
0101_G_BL91-035-01-1
0101_G_BL95-169-39-1
0101_G_BL95-169-40-1

Portrait

On reconnaît Titanic par les marques sur son pédoncule caudale. Il y a deux cicatrices profondes au flanc gauche et une autre du côté droit. Sa crête dorsale contient assez d’éléments pour permettre de l’identifier.

Anecdote

Lors d’une des premières rencontres avec Titanic, l’équipe de recherche a été très surprise, car ils ont observé un béluga du troupeau qui avait une anguille dans la gueule. Malgré la rareté de ces observations directes, les chercheurs ont toujours pensé que l´anguille pouvait figurer sur la liste des proies des bélugas, et plus précisément à l´automne, alors que les anguilles effectuent leur migration dans le Saint-Laurent.

Dernières nouvelles

Le 15 août 1996, Titanic est observé parmi une quarantaine de bélugas, adultes et jeunes, près de l’Île Verte. L’ambiance est plutôt calme, plusieurs individus se reposent à la surface de l’eau, ils font du « billotage ».

La dernière observation de Titanic remonte à plus d’une dizaine d’années. Que lui est-il arrivé? Est-il mort? Est-il demeuré invisible à l’oeil du chercheur? Impossible de savoir pour le moment. Chose certaine, nous restons vigilants et espérons une rencontre prochainement.

Historique des observations de Titanic

Le parrain