Slash

- Étudiants de biologie de l’Université Laval (Les)
  • No d'identification : DL0004
  • Sexe : Femelle
  • Naissance : 1966 (morte en 2013)
  • Connu depuis : 1980
  • Adoptée depuis : 1989
0004_D_BLV040817_1045_0
0004_D_BLV130826_1117_0
0004_D_DL88-020-24 1
0004_G_BL00-028-35 2
0004_G_BLV030625_1059_0
0004_G_BLV120914_1027_0

Portrait

On reconnaît Slash par sa longue cicatrice linéaire suivie de quelques pointillés sur le flanc droit. Du côté gauche, il faut chercher les deux entailles aux extrémités de sa crête dorsale ainsi que la petite ligne blanche au milieu.

L’équipe du GREMM a photographié Slash pour la première fois en 1987. Sa première identification remonte toutefois à 1980 et nous a été transmise par Leone Pippard. C’est d’ailleurs Leone qui l’a nommée. À cette époque, Slash était déjà une adulte à la robe blanche, donc âgée d’au moins 12 à 16 ans.

Le sexe de Slash est confirmé par l’analyse moléculaire d’une biopsie prélevée en 1995. Slash est une femelle qui appartient à la communauté du Saguenay. Sur plus d’une centaine de rencontres, aucune n’était très éloignée de l’embouchure du Saguenay.

Une matriarche

Au fil des années, Slash a été vue régulièrement avec des jeunes. Toutefois, la dernière année que nous l’avons vue avec un nouveau-né à elle remonte en 1992! Sa présence soutenue auprès des jeunes lui a valu le surnom de «mère de tous les bélugas». Son histoire nous porte à croire que les femelles âgées, qui deviennent moins fertiles, pourraient jouer un rôle important dans la communauté, une sorte de matriarche.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Slash

Dernières nouvelles

  • 26 AOÛT 2013

    Nous sommes dans le Saguenay près de la baie Sainte-Marguerite. Nous réalisons un contact avec un troupeau d’une quarantaine d’individus, des adultes et des jeunes. Dans le troupeau, nous repérons Slash, une habituée du secteur. Le troupeau se scinde en deux groupes. L’un des deux groupes est au repos, le second bien actif! En effet, nous apercevons des nageoires pectorales et des têtes qui sortent hors de l’eau. Le nombre de veaux dénombré ce jour-là est particulièrement élevé: six veaux.

    C’est la dernière fois que nous croiserons Slash. Sa carcasse est découverte à peine une semaine plus tard, le 2 septembre 2013 à Longue-Rive en Haute-Côte-Nord. Le calcul des couches de croissance dans ses dents confirme qu’elle était une femelle mature de 47 ans. Son histoire demeure une source d’informations précieuses pour nos connaissances sur cette population fragile.

     

    Mise à jour : 16 mars 2017

Le parrain