Sea-P

- Canadian Pacific Charitable Foundation, CP Foundation
  • No d'identification : DL0210
  • Sexe : Femelle
  • Naissance : Vers 1981
  • Connu depuis : 1992
  • Adoptée depuis : 1997
0210_D_BL96-093-12-1
0210_D_BL96-203-28-1
0210_G_BL96-093-10-1
0210_G_BLV030729_1007_0
0210_G_BLV040808_1155_0

Portrait

Il est beaucoup plus facile de reconnaitre Sea-P du flanc gauche, avec ses profondes cicatrices aux contours irréguliers, en bas de la crête dorsale. Sa crête, elle, contient deux petites entailles bien marquées.

Notre toute première rencontre avec Sea-P remonte en 1992. Elle était légèrement grise. Puis, en 1995, elle est devenue presque parfaitement blanche. Sea-P serait donc née autour de 1981.

Sa petite taille et la présence d’un nouveau-né aux côtés de Sea-P nous indiquent qu’elle est une femelle de la communauté du Saguenay.

Clin d’œil

L’été venu, les femelles et les mâles occupent des territoires différents. Les femelles et les jeunes utilisent surtout la partie amont de l’estuaire où elles forment trois communautés. Sea-P fréquente particulièrement l’embouchure du Saguenay. Elle ferait donc partie de la communauté du Saguenay. Elle est devenue une experte du fjord. Grâce à sa fine connaissance du milieu et à ses stratégies de chasse très efficaces, elle passe peu de temps à rechercher sa nourriture, consacrant plutôt son temps à se déplacer, se reposer et à des activités sociales.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Sea-P

Dernières nouvelles

  • 8 AOÛT 2004

    Nous observons Sea-P dans un troupeau d’une trentaine d’individus composé d’adultes et de jeunes au large de Tadoussac, près de la pointe Rouge. Nous essayons de poser une balise radio VHF sur le flanc d’un béluga. Malheureusement, nous ne réussissons pas la manœuvre, car la ventouse n’adhère pas à la peau de l’animal. Le troupeau est dur à suivre, les animaux se trouvent directement dans le reflet du soleil. Finalement, nous parvenons à poser une balise sur un individu de grande taille légèrement gris, possiblement un jeune adulte. Nous espérons que notre balise tiendra un bout de temps pour nous permettre d’obtenir des données intéressantes! .

    La dernière observation de Sea-P remonte à plus d’une dizaine d’années. Est-elle morte? Est-elle demeurée invisible tout ce temps à l’œil du chercheur? Chose certaine, son histoire demeure une source d’informations précieuses qui nous aident à mieux comprendre cette population fragile.

    Mise à jour : 7 novembre 2017

Le parrain