Norquay

- The Fairmont Banff Springs
  • No d'identification : DL0132
  • Sexe : Mâle
  • Naissance : Avant 1974
  • Connu depuis : 1990
  • Adopté depuis : 1989
0132_D_BL96-182-02A 1
0132_D_BLV020917_0089_0
0132_G_BL92-084-34-1
0132_G_BLV010731_0011_0
0132_G_BLV011016_0047_1

Portrait

On reconnait Norquay surtout grâce au profil de sa crête dorsale. Il a d’ailleurs changé en 1993 : on trouve une seule large entaille à la fin de sa crête contre trois petites auparavant. Il y a aussi une tache grise sur son flanc droit.

À notre première rencontre en 1990, Norquay était déjà blanc. Il serait donc né avant 1974.

Ses associations et les secteurs qu’il fréquente nous indiquent clairement que Norquay est un mâle. Il est un membre de l’un des deux réseaux de mâles qui fréquentent le fjord du Saguenay et son embouchure.

Clin d’œil

Les bélugas sont les seuls cétacés résidents du Saint-Laurent. Cependant, ils effectuent des migrations saisonnières entre les parties aval et amont de leur aire de distribution. L’été, Norquay fréquente surtout le fjord du Saguenay et son embouchure jusqu’aux Bergeronnes. L’hiver, avec le reste de la population, il se déplace dans la partie aval de l’estuaire et dans la portion nord du golfe. Au printemps, la population se répartirait de la péninsule gaspésienne jusqu’à l’ile aux Coudres.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Norquay

Dernières nouvelles

  • 8 OCTOBRE 2003

    Nous observons Norquay dans le fjord du Saguenay, près de la baie Sainte-Marguerite. Il se trouve dans un troupeau d’une quarantaine d’individus composé d’adultes, de jeunes et d’un nouveau-né. Il nage en compagnie de Tepui et Griffon. À notre arrivée, le troupeau est dispersé en plusieurs petits groupes; tranquillement, les animaux se rassemblent en un seul gros peloton.

    La dernière observation de Norquay remonte à 2003. Que lui est-il arrivé? Est-il mort? Est-il demeuré invisible à l’œil du chercheur pendant tout ce temps? Impossible de savoir pour le moment. Chose certaine, son histoire demeure une source d’informations précieuses pour nos connaissances sur cette population fragile.

    Mise à jour : 7 novembre 2017

Le parrain