DL0584
(en cours d’adoption)

- Les naturalistes du GREMM
  • No d'identification : DL0584
  • Sexe : Présumé femelle
  • Naissance : Vers 1985
  • Connue depuis : 1990
0584_G_BL96-056-17-1
0584_G_BLV050608_1131_0
0584_G_BLV130823_1008_1

Ses traits distinctifs

La crête dorsale de DL0584 est trop peu marquée pour permettre de l’identifier à elle seule. On la reconnaît uniquement du flanc gauche, grâce à sa profonde cicatrice irrégulière sous la crête qui est sa signature.

Son histoire

Lors de notre première rencontre en 1990, DL0584 était encore grise. Elle a pâli progressivement pour devenir blanche à la fin des années 2000. Sa crête dorsale est demeurée foncée, facilitant son identification. Le changement de couleur chez les bélugas, soit le passage du gris au blanc, survient entre l’âge de 12 à 16 ans. DL0584 est donc née au milieu des années 1980.

Sa taille et ses fréquentations nous laissent croire que DL0584 est une femelle. L’été, les femelles forment de grandes communautés dans lesquelles elles s’occupent des nouveau-nés et des jeunes. Ces communautés sont attachées à des territoires traditionnels et il y a peu d’échanges entre elles.

DL0584 est régulièrement observée en compagnie de Slash et Élizabeth qui appartiennent à la communauté du Saguenay. Les associations entre femelles d’une même communauté ne sont généralement pas stables. Elles pourraient varier selon l’état reproductif des femelles, si elles sont gestantes ou non ou accompagnées d’un jeune.

Au fil des années, DL0584 est régulièrement vue dans des groupes incluant des nouveau-nés. Elle a été vue une fois avec un jeune âgé d’un an ou deux qui semblait être le sien. Il est toutefois difficile d’établir avec certitude les liens mère-veau. Éventuellement, lorsque nous aurons une biopsie, l’ADN de DL0584 nous révèlera des détails de son arbre généalogique.

La suite de l’histoire de DL0584 nous apprendra beaucoup sur l’évolution de la vie sociale des bélugas. C’est en comprenant comment vivent les bélugas que nous serons en mesure de mieux les protéger.

 

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de DL0584
(en cours d’adoption)

Dernières nouvelles

  • 22 SEPTEMBRE 2015

    Nous sommes à l’embouchure du Saguenay et nous nous dirigeons vers l’île Rouge. DL0584 nage parmi un troupeau d’une soixantaine d’individus, comprenant des adultes et des jeunes, dont deux nouveau-nés. On observe deux grosses concentrations d’animaux, en premier plan un groupe composé de femelles et de jeunes, suivi par un groupe de mâles adultes. DL0584 se trouve en compagnie d’une femelle connue, Miss Frontenac, et du bleuvet de cette dernière.

    L’embouchure du Saguenay est une zone de rencontre! Les réseaux de mâles bélugas y croisent les réseaux de femelles avec les jeunes. Des troupeaux s’y forment, de façon éphémère, en raison de l’abondance de nourriture. D’ailleurs, à travers le troupeau de bélugas, on repère plusieurs phoques, oiseaux et petits rorquals. C’est poissonneux !

Le parrain

  • Les naturalistes du GREMM
    261015584 copy

    250,00 $ (5%) ont été amassés du total 5 000,00 $.

    Les naturalistes du GREMM adoptent DL0584 (en cours).

    Vous faites partie des cohortes de naturalistes d’hier à aujourd’hui? Participez à l’adoption en cliquant ici.


    Ont participé à l’adoption de groupe : Xavier Archambault, Raphaëlle Descoteaux, Christian Rheault, Josiane Cabana, Marie-Pierre Poulin, Jocelyn Praud, Jonathan Noël, Gisèle Rochefort, Marie-Sophie Giroux, Helena Arroyo, Alexandre Bernier-Graveline et Mélissa Tremblay.


    Être naturaliste au Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marin (GREMM), c’est pas juste notre travail, c’est une vocation, voire une passion.

    On accueille le public, on leur parle de baleines, on leur raconte des histoires… on leur fait vivre une expérience unique. On leur apprend tout ce qu’on sait au sujet du mystérieux monde des mammifères marins et, particulièrement, de ceux qui arpentent le Saint-Laurent. Nous sommes d’ailleurs plusieurs groupes d’interprètes et de naturalistes à œuvrer pour divers organismes le long du fleuve. Nous partageons tous cette même passion.

    L’éducation scientifique n’existe pas sans la recherche. Et on protège ce que l’on connaît. On le répète souvent : la santé des bélugas, c’est le reflet de la santé du Saint-Laurent. C’est la santé et l’équilibre d’un écosystème fragile qui touche les bélugas mais bien plus. Le fleuve est source de vie, pour nous et pour tout ce qui nous entoure.

    Cela fait un moment que nous l’attendions : le retour du projet « Adoptez un béluga » pour soutenir la recherche sur ces majestueuses baleines blanches. Alors tous les naturalistes, les présents, les anciens, les collègues, lançons-nous dans une adoption collective pour, nous aussi, faire notre part! Et pas n’importe quelle adoption! Nous avons choisi DL0584, un béluga qui fréquente régulièrement l’embouchure du Saguenay. Vous pourrez ainsi avoir la chance de l’observer depuis le Centre d’interprétation des mammifères marins (CIMM) à Tadoussac et depuis le Site d’interprétation et d’observation de Pointe-Noire, de l’autre côté du fjord.

    Lorsque nous aurons récolté les fonds nécessaires pour l’adoption de notre béluga, nous le nommerons tous ensemble. Parce que nous avons besoin de plus de connaissances pour continuer de les protéger, adoptons un béluga!