Louveteau

- Ville de Montréal
  • No d'identification : DL0059
  • Sexe : Mâle
  • Naissance : Inconnue
  • Connu depuis : 1992
  • Adopté depuis : 1989
0059_D_BL92-034-08-1
0059_D_BLV020613_0084_1
0059_D_BLV110908_1222_2
0059_G_BL94-200-40-1
0059_G_BLV020613_0062_0

Portrait

Louveteau se reconnaît grâce aux cicatrices situées autour de sa crête dorsale et aux encoches qu’elle contient. La plus grosse entaille, située au milieu, est apparue en 1999.

Clin d’œil

Une nouvelle entaille apparaît en 1999. Comment une marque devient-elle un moyen de reconnaissance? Il faut qu’elle soit permanente. Les griffures sur la peau des bélugas sont superficielles et disparaîtront. Elles sont causées par le contact avec le fond de l’eau, des objets ou d’autres bélugas. Parfois, des marques d’accident (collision, empêtrement, etc.) laissent aussi des traces et s’ajoutent au « visage » des baleines… et au casse-tête de la recherche.

Dernières nouvelles

Le 8 septembre 2011, nous avons ciblé le secteur en amont de la batture aux Alouettes. C’est là que Louveteau a été vu. Le contact avec son groupe a été plutôt de courte durée, soit moins d’une heure, vu les conditions de mer difficiles. Nous avons perdu contact avec le groupe en milieu d’après-midi, alors que les vagues atteignaient près d’un mètre de hauteur.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Louveteau

Le parrain

  • Ville de Montréal

    La ville de Montréal a adopté Louveteau (1989), Splash (2014) et participe à l’adoption solidaire de Neige, Nics, Solidaire, Bilou et Cica avec les municipalités riveraines du Saint-Laurent (2014).

    En cliquant sur le nom ci-dessous, découvrez les textes, dessins et vidéos des enfants des écoles primaires participantes sur Facebook.

    Splash a été nommé par le service de garde de l’école Saint-Jude de Châteauguay dans le cadre du concours Notre béluga s’appelle… .