Hélis

- Les étudiants et le personnel du module de biologie de l’Université du Québec à Chicoutimi
  • No d'identification : DL0018
  • Sexe : Inconnu
  • Naissance : Avant 1961
  • Connu depuis : 1977
  • Adopté depuis : 1989
0018_D_BR90-035-44-1
0018_D_FF86-032-22 2
0018_G_BR90-030-11-1
0018_G_BR90-035-36-1

Portrait

Hélis se reconnaît principalement avec sa cicatrice sur le dos, en arrière de sa crête dorsale, qui descend sur les deux flancs. Elle est assez large sur le flanc droit et plutôt mince sur le flanc gauche. Sa crête contient plusieurs petites entailles.

Connu depuis 1977, Hélis était déjà tout blanc. Il serait donc né avant 1961.

Malgré des marques évidentes, Hélis a été observé peu de fois. Les données ne nous permettent pas de déterminer son sexe ni son aire de fréquentation pendant la saison estivale.

Anecdote

En 2005, Hélis a déserté le Saint-Laurent au cours de l’hiver pour se retrouver bien loin de chez lui en avril, environ 2000 km plus au sud, dans la rivière Delaware au New Jersey, à 200 km de la côte Atlantique. Il n’a finalement passé que quatre jours dans cette zone. Neuf jours plus tard, il réapparaissait dans une autre zone fortement industrialisée près de Philadelphie: la rivière Schuylkill. Depuis qu’il a quitté cette rivière, aucune autre observation de ce béluga n’a été signalée.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Hélis

Dernières nouvelles

  • 11 AOÛT 2000

    À l’embouchure du Saguenay, Hélis est reconnu parmi une dizaine d’adultes. Le groupe nage dans des eaux agitées. Il passe près d’un autre groupe de bélugas comprenant des adultes et des jeunes. Si les deux groupes sont distants d’à peine 100 m l’un de l’autre, nous ne voyons aucune interaction entre les deux.

    Mise à jour : 27 mars 2017

Le parrain