Cica

- Les municipalités riveraines du Saint-Laurent
  • No d'identification : DL1852
  • Sexe : Présumé femelle
  • Naissance : Vers 1990
  • Connue depuis : 2002
  • Adoptée depuis : 2014
1852_D_BLV040712_1102_0
1852_D_BLV070813_1038_0
1852_D_BLV090921_1034_0
1852_G_BLV050726_1097_0
1852_G_BLV090921_1045_0
1852_G_BLV120904_1012_0

Ses traits distinctifs

Sa profonde cicatrice à angle droit en début de crête est la première chose qui saute aux yeux quand on regarde Cica. Elle a aussi quelques petites entailles dans la crête dorsale et une tache grise sur le flanc droit.

Son histoire

Notre première rencontre avec Cica remonte à 2002. Depuis, elle a été revue chaque été, excepté en 2010. Cica ne passe pas inaperçue. Sa profonde cicatrice à angle droit au début de sa crête attire l’œil de l’observateur.

Lors de cette première rencontre, Cica était encore légèrement grise, mais déjà de taille presque adulte. Elle est devenue complètement blanche autour de 2005. Le changement de couleur chez les bélugas, soit le passage du gris au blanc, survient entre l’âge de 12 à 16 ans. Cica serait donc née vers 1990.

Sa taille et sa présence régulière dans des groupes incluant des nouveau-nés nous laissent croire que Cica est une femelle et qu’elle appartient à la communauté du Saguenay. Les femelles forment de grandes communautés dans lesquelles elles s’occupent des nouveau-nés et des jeunes. Ces communautés sont attachées à des territoires traditionnels et il y a peu d’échanges entre elles.

On compte parmi ses compagnes Pascolio, Miss Frontenac et Yogi qui appartiennent, comme elle, à la communauté du Saguenay. Les associations entre femelles d’une même communauté ne sont généralement pas stables. Elles pourraient varier selon l’état reproductif des femelles, si elles sont gestantes ou non ou accompagnées d’un jeune.

La suite de l’histoire de Cica nous apprendra beaucoup sur l’évolution de la vie sociale et la reproduction des bélugas. C’est en comprenant comment vivent les bélugas que nous serons en mesure de mieux les protéger.

Historique des observations de Cica

Dernières nouvelles

  • 22 JUILLET 2014

    Dans le Saguenay, nous observons un troupeau d’une quarantaine d’individus, des adultes et des jeunes, dont un nouveau-né. Cica nage en compagnie d’autres femelles connues, Annakpok et Blanche, qui font aussi partie de la communauté des femelles du Saguenay. L’ensemble du troupeau est très actif : on voit des queues, des melons et des nageoires pectorales à la surface de l’eau. Il y a beaucoup d’action!

Le parrain

  • Les municipalités riveraines du Saint-Laurent

    Les municipalités riveraines du Saint-Laurent ont adopté solidairement Neige, Nics, Bilou, Cica et Solidaire (2014).

    Beauharnois; Bécancour; Candiac; Carleton-sur-Mer; Charlemagne; Chute‐aux‐Outardes; Châteauguay; Contrecoeur; Grande Rivière; La Pocatière; Lanoraie; Les Bergeronnes; Louiseville; Lévis; Matane; Montmagny; Montréal; New-Richmond; Notre-Dame-des-Sept-Douleurs; Percé; Pincourt; Port-Cartier; Québec; Repentigny; Rimouski; Saint-André; Saint-Zotique; Sainte-Anne-de-Sorel; Sainte-Anne-des-Monts; Saint‐Ignace‐de‐Loyola; Saint‐Siméon; Salaberry-de‐Valleyfield; Sept-Iles; Sorel-Tracy; Tadoussac; Varennes

    En cliquant sur les noms ci-dessous, découvrez les textes, dessins et vidéos des enfants des écoles primaires participantes dans le cadre du concours Notre béluga s’appelle… sur Facebook.

    Neige a été nommé par la classe d’adaptation scolaire de l’école Saint-Alexandre de Port-Cartier.

    Nics a été nommé par les classes de 5e et 6e année de l’école Élisabeth Turgeon de Rimouski.

    Bilou a été nommé par la classe de 3e année de l’école de Ste-Thérèse-De-L’Enfant-Jésus de Saint-Jérôme.

    Cica a été nommé par la classe de 2ième année de l’école de la Ruche de Lévis.

    Solidaire a été nommé par la classe de 5ième année de l’école Our Lady of Pompei de Montréal.

    0259_FicheBox_gagnants7

    0266_FicheBox_gagnants6

    1308_FicheBox_gagnants8

    1852_FicheBox_gagnants4