Camério

- Téléspectateurs de MusiquePlus (Les)
  • No d'identification : DL0076
  • Sexe : Mâle
  • Naissance : Avant 1973
  • Connu depuis : 1985
  • Adopté depuis : 1991
0076_D_BL94-197-23-1
0076_D_BL96-150-26-1
0076_D_DL89-013-06-1
0076_G_BL92-006-02-1
0076_G_BL96-194-32 1
0076_G_BR89-013-43-1

Portrait

Là où Camério se distingue des autres, c’est par ses deux cicatrices telles des lunettes rondes sur son flanc gauche. L’entaille large et profonde, ainsi que les autres plus petites, sont autant d’indices pour l’identifier du côté droit.

Camério est observé pour la première fois en 1989. Sa «robe» est déjà d’un blanc immaculé. Il est donc né avant 1973.

Sa grande taille, ses habitudes et ses affiliations sociales nous indiquaient clairement que Camério est un mâle. Le 4 août 1995, une biopsie le confirme. Camério est régulièrement observé dans le fjord du Saguenay et dans la baie Sainte-Marguerite. Il fait partie de l’un des deux réseaux de mâles du Saguenay.

Clin d’œil

Camério a souvent été vu dans le Saguenay, particulièrement dans la baie Sainte-Marguerite, et à son embouchure. La baie Sainte-Marguerite semble être un site très particulier et d’une grande importance pour les bélugas du Saint-Laurent. Cette baie, située à une vingtaine de kilomètres de l’embouchure, fait partie du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent et elle est bordée par le parc national du Saguenay. Nous avons fréquemment vu Camério faire des comportements typiques de ce lieu: flânage, vocalises à la surface de l’eau et éclaboussements.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Camério

Dernières nouvelles

  • 7 JUILLET 1997

    Le 7 juillet 1997, notre bateau se trouve au large de Trois-Pistoles. Nous approchons un troupeau d’une vingtaine de bélugas dans lequel Camério est repéré. Nous constatons que le troupeau est composé d’animaux blancs et gris, donc des adultes et des jeunes. Après une heure d’observation, le troupeau commence tranquillement à se séparer en trois groupes distincts de 5 à 8 individus.

    La dernière observation de Camério remonte à plus d’une dizaine d’années. Que lui est-il arrivé? Est-il mort? Est-il demeuré invisible à l’œil du chercheur pendant tout ce temps? Chose certaine, son histoire demeure une source d’informations précieuses pour nos connaissances sur cette population fragile.

Le parrain