Bélibec

- Ville de Québec
  • No d'identification : DL0829
  • Sexe : Femelle
  • Naissance : Vers 1980
  • ConnuE depuis : 1995
  • ADOPTÉE DEPUIS : 2014
0829_D_BL95-156-39 0
0829_D_BLV030919_1022_0
0829_D_BLV090903_1090_0
0829_G_BL98-047-07 0
0829_G_BLV060815_1047_0
0829_G_BLV081001_1045_0

Ses traits distinctifs

L’espacement régulier entre les petites encoches similaires de sa crête dorsale permet de reconnaître facilement Bélibec, du flanc gauche comme du flanc droit.

Son histoire

Notre première rencontre avec Bélibec remonte à 1995 dans le fjord du Saguenay. À l’époque, elle était légèrement grise, presque blanche. Le changement de couleur chez les bélugas, soit le passage du gris au blanc, survient entre l’âge de 12 à 16 ans. Bélibec serait donc née vers 1980.

Sa taille, ses habitudes et sa présence régulière dans les troupeaux d’adultes et de jeunes nous laissent croire que Bélibec est une femelle de la communauté du Saguenay. En été, les femelles forment de grandes communautés dans lesquelles elles s’occupent des nouveau-nés et des jeunes. Ces communautés sont attachées à des territoires traditionnels.

Bélibec a été observée régulièrement avec DL0030. Les associations entre femelles d’une même communauté ne sont toutefois pas stables. Elles pourraient varier selon l’état reproductif des femelles, si elles sont gestantes ou non ou accompagnées d’un jeune.

Bélibec est fréquemment accompagnée de jeunes, mais plus rarement de nouveau-nés. Il est difficile d’établir avec certitude les liens mère-veau. L’analyse de l’ADN extrait d’une biopsie prélevée sur son dos en 2013 nous révèlera des détails de son arbre généalogique.

La suite de l’histoire de Bélibec nous apprendra beaucoup sur l’évolution de la vie sociale des bélugas. C’est en comprenant comment vivent les bélugas que nous serons en mesure de mieux les protéger.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Bélibec

Dernières nouvelles

  • 21 AOÛT 2014

    Le bateau se trouve tout près de l’anse Saint-Étienne dans le Saguenay, vis-à-vis une berge que l’on surnomme le « chapeau de cowboy » en raison de sa forme particulière. Nous observons Bélibec parmi un troupeau d’une quarantaine d’individus, comprenant des adultes et des jeunes, dont 2 nouveau-nés. En compagnie de Bélibec, nous observons Yogi, une autre habituée du secteur.

    Le troupeau est séparé en plusieurs groupes. On observe au moins un groupe de mâles et plusieurs groupes de femelles. Il n’est pas évident de décrire leur comportement, car à un moment le troupeau est directionnel puis tout à coup les animaux font du « milling » (ils plongent et remontent au même endroit à plusieurs reprises). Le Saguenay est une zone de rencontre entre les réseaux de mâles bélugas et les réseaux de femelles avec les jeunes. Des troupeaux s’y forment, de façon éphémère, souvent en raison de l’abondance de nourriture.

Le parrain

  • Ville de Québec

    La ville de Québec a adopté Napou (1989), Bélibec (2014) et participe à l’adoption solidaire de Neige, Nics, Solidaire, Bilou et Cica avec les municipalités riveraines du Saint-Laurent (2014).

    En cliquant sur le nom ci-dessous, découvrez les textes, dessins et vidéos des enfants des écoles primaires participantes sur Facebook.

    Bélibec a été nommé par la classe de 3e année de l’école Saint-Yves de Québec dans le cadre du concours Notre béluga s’appelle… .

    0829_FicheBox_gagnants3-1