Antarès

- Frédéric Back et ses collègues de Radio-Canada
  • No d'identification : DL0016
  • Sexe : Femelle
  • Naissance : 1940 (morte en 1994)
  • Connu depuis : 1986
  • Adoptée depuis : 1988
0016_D_BL92-001-32-1
0016_D_FF86-021-26 0
0016_G_FF86-019-40 0
0016_G_FF86-019-42 0

Portrait

Antarès doit son nom aux deux cicatrices en forme d’étoile sous sa crête dorsale, flanc droit. L’identifier du flanc gauche est plus difficile, puisque sa crête contient seulement quelques petites entailles.

Notre première rencontre avec Antarès remonte à 1986, elle était légèrement grise, donc âgée d’au moins 12 à 16 ans.

Sa petite taille et la présence d’un nouveau-né aux côtés d’Antarès nous ont indiqué qu’elle était une femelle de la communauté du Saguenay.

Anecdote

Le 4 juillet 1990, nous sommes à l’embouchure du fjord du Saguenay. Antarès et la trentaine d’adultes qui accompagnent Antarès nagent en longeant la barre de courants. En fait, ces bélugas pourchassent des proies coincées dans la barre de courants.

L’embouchure du Saguenay est une zone de rencontre! Les réseaux de mâles bélugas y croisent les communautés de femelles avec les jeunes. De grands troupeaux s’y forment, de façon éphémère, en raison du nombre élevé de nourriture. C’est aussi le lieu de rencontre entre les eaux salées de l’estuaire maritime du Saint-Laurent et les eaux saumâtres du fjord du Saguenay. La topographie, les courants, les marées et les caractéristiques des masses d’eau qui se rencontrent créent des conditions océanographiques très particulières qui piègent les proies attirant les prédateurs comme les bélugas

Historique des observations de Antarès

Dernières nouvelles

  • 29 DÉCEMBRE 1994

    Pendant les fêtes de Noël, plus précisément le 29 décembre 1994, sur les rives de Saint-Paul-du-Nord sur la Côte-Nord, nous retrouvons Antarès morte. L’examen post-mortem révèle son âge vénérable: 54 ans et plus et sa taille: 3, 65 m.

Le parrain