À table, les bélugas !

  • © GREMM
    © GREMM
    12 / 10 / 2017 Par Collaboration spéciale

    Un texte de Sonia Villalon

    Que mangent les bélugas du Saint-Laurent? Grâce à une étude sur l’évolution de leur écologie alimentaire menée entre 1988 et 2012, on sait que leurs proies sont variées: lançons, calmars, capelans, harengs, poulamons, anguilles, encornets, vers marins… des proies qui ne dépassent habituellement pas 15 à 25 cm de longueur. Il a été démontré chez plusieurs espèces de mammifères marins que le régime alimentaire varie en fonction de l’âge et du sexe des individus. Selon leur taille, leur capacité de plongée et leur performance de chasse, les cétacés s’alimentent sur des niveaux trophiques différents (niveau dans la chaine alimentaire). La semaine dernière, l’équipe de recherche du GREMM a cru observer un autre poisson au menu du béluga : le bar rayé. Ce poisson carnassier indigène du Saint-Laurent autrefois menacé par la surpêche a fait l’objet d’un programme de réintroduction de 2002 à 2007. L’année passée, l’équipe à bord du Bleuet avait observé une séance de chasse au bar rayé par un groupe de bélugas. Une nouvelle proie de choix ? Les suites des recherches nous le diront.


     

    Sonia Villalon s’est jointe au GREMM en 2015. D’abord attirée sur les rives du Saint-Laurent par son intérêt pour les oiseaux, elle se découvre une nouvelle passion pour les mammifères marins qui la pousse alors à poser ses valises à Tadoussac. Diplômée d’une maitrise en biologie de la conservation, elle entre dans l’équipe comme naturaliste. Elle est aujourd’hui chef-naturaliste et continue son travail de vulgarisation auprès du public.